· 

Dommages en état d'ivresse de Pourim

Pourim approche! Soutenez notre établissement avec la mitsva de Mahatsit hashequel

Dommages en état d'ivresse durant Pourim

 

Question: David a bu durant le festin de Pourim et en dansant, il s'est attrapé à la veste de Yonathan et la lui a déchiré. Elle est immettable dorénavant. Doit-il la rembourser ? David prétend que la halakha de rembourser des dégâts financiers ne s'applique pas à Pourim, est-ce exact?

 

Réponse: David est séfarade. L'avis du Beth Yossef contrairement à celui de Rama est qu'il doit régler ses dégâts.

 

Références: Tossafote (souccah 45, a) rapporte l'avis de Rachi selon lequel le dernier jour de la fête il est permis de prendre, sans leur permission, les étroguim de la main des enfants. La raison à cela est que cette habitude est instituée dans un esprit de joie et d'amusement dû à la fête.

Les Tossafote en déduisent une autre halakha. Ces jeunes adolescents qui chevauchent et amusent les mariés, en viennent quelquefois à se causer des dégâts à leurs habits, par leur simulations de combats. Eux aussi ne devront pas payer leur dégâts.Troumat Hadeshen  (500) établit que cela est vrai aussi pour la joie de Pourim qui, parfois mène à de telles situations. Et ainsi a légiféré Rama (O.H 695, et fin 696).   Ba'h cité par Michna béroura limite cette exemption à de menus dégâts, que l'on pardonne en général dans une telle situation. Selon Rama, il serait donc possible d'exempter David (Malgré l'avis de Aroukh Hachoulhan).

Mais Beth Yossef (O.H 696) s'oppose à cet avis. En effet, de leurs temps il y avait peut-être une habitude de saisir les aliments sans permission le jour de Pourim etc. mais nous, ne l'avons pas. Voir aussi Roch (Souccah , 4, 4) qui est de cet avis. Donc puisque David est séfarade, il ne pourra s'appuyer sur l'avis de Rama et devra suivre celui de  Beth Yossef.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0