· 

le repos du chercheur

Le repos du chercheur

Le chalom est un état divin. Le Saint, béni soit-il, est détenteur de cet attribut, si bien que nos Sages le qualifient, de Chlomo chel olam , La Paix de l’univers, ou bien ‘’mélekh chéhachalom chélo’’, Le Roi détenteur de la paix (traité chavouot, 38.b). Nos Sages nous ont induit à une vérité grâce au choix de ces termes restrictifs : Le chalom n’appartient qu’à D. !!  Un homme ne peut donc ressentir cet état sublime sans que D. ne lui en fasse le cadeau.  Pin’has l’a mérité. ‘’Je lui ai offert Mon alliance de Paix’’. C’est le cadeau par excellence que D. puisse faire à l’humain.

Il l’a cherché tout comme son grand père Aharon, ohev chalom vérodef chalom, (Maximes 1.12) et c’est pour cela qu’il l’a obtenu. C’est pour bien clarifier ce point que nos Sages ont mis en évidence l’évocation de l’ascendance de Pin’has à Aharon. On ne reçoit pas le chalom si on ne le cherche pas. C’est un cadeau certes, mais qu’il faut mériter. L’état en lui-même est de l’ordre de la présence divine, mais le mérite est dans la recherche.

Nos Sages ont dit que certains n’avaient pas apprécié l’acte de Pin’has. ‘’De quel droit a-t-il tué un prince d’Israël lui, descendant de Ytro, qui a engraissé des brebis pour l’idolâtrie ? ’’.  Ce qu’ils ont omis est la suite de l’histoire d’Ytro ! Il en est arrivé à D. en proclamant ‘’Je sais maintenant que D. est Le plus Grand car j’ai rejeté toutes les divinités’’. Ytro était un fervent chercheur de D. Il a cherché la perfection, la volonté de D. Où se cachait-elle ?   

Qu’est-ce que le chalom ?  C’est un état où on ne cherche plus et que plus rien ne nous dérange. Car chalom et chlémoute, perfection, sont des dérivés.  On peut le vivre entièrement et pour toujours ou dans certains domaines ou pour une période donnée. Pin’has a mérité l’alliance : la paix à perpétuité. La paix avec son corps, avec le monde entier.

Le chabbat aussi, est havre de paix, chabbat chalom. Chabbat vient après les luttes de la semaine. Il est le repos du guerrier. Ce qui a pu être accompli durant la semaine l’a été et D. offre le chabbat. Nous savourons la création sans conflits. Le terme cadeau est d’ailleurs utilisé au sujet chabbat, ‘’J’ai un beau cadeau dans Mes trésors et son nom est ‘’chabbat’’ etc… (Traité bétsa).  

C’est un cadeau, une matana, parce que cette dimension de paix avec la création appartient à D. ‘’Et le septième jour il a chômé et il s’est reposé’’.  Les Maîtres de la pensée juive remarquent que le chabbat a été donné avant la Torah au campement de Mara. Mara signifie ‘’amère’’. Il n’y a de chabbat chalom que s’il y a eut recherche et amertume. C’est une condition et un encouragement. Le repos est pour les guerriers.

Chabbat Chalom

Rav Yossef Simony   

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Chantalsimony (vendredi, 06 juillet 2018 08:49)

    Vraiment super