Vayétsé

Vayétsé · 20. novembre 2017
La faculté d’adaptation des juifs est une qualité qui leur a servi durant leurs périples en exil. Ils étaient régulièrement répudiés et leurs biens expropriés par des décrets sans trop avoir besoin de se justifier, et même il ne fallait convaincre personne. Mais le juif se refait vite une jeunesse même dans une société nouvelle et dans une langue étrangère. Il ne lui faut pas plus d’un demi-siècle pour se mettre à niveau et pour remettre en place toute une infrastructure...