Vayigach

Vayigach · 18. décembre 2017
La mort est occasionnée par la reconnaissance de la gravité de la faute Le Talmud nous enseigne que l'Ange de la mort est entièrement parsemé d'yeux. L'œil, dans les textes, est souvent synonyme de compréhension. Ainsi, les yeux de l'assemblée évoquent les anciens de la communauté, ceux que l'on consulte pour la guider en période de doute. Tout se passe comme si la mort n'était ''que'' l'effet d'une prise de conscience, celle de s'être mortellement (sic) trompé durant toute ou une...